4 pensées pour combattre la procrastination

La procrastination est un problème que nous avons tous eu à supporter. Pour certains — et j’en fais partie —, c’est une bataille à mener au quotidien.

Aujourd’hui, je vous présente 4 pensées qui m’aident à combattre la procrastination.


Le moi de demain me remercierait-il pour ce que j’ai accompli aujourd’hui ?

On sait inconsciemment qu’on aide notre futur soi en faisant ce qui doit être accompli aujourd’hui, mais cette phrase aide à le visualiser et à transformer cette image en motivation. Demain, vais-je être content d’avoir choisi de m’asseoir devant la télé plutôt que de compléter cette tâche pressante ? Peut-être est-ce l’option la plus alléchante présentement, mais aux yeux de notre moi du lendemain, l’est-elle autant ?


D’ici six secondes, je dois avoir commencé ma tâche.

Cette astuce a été tirée du commentaire d’un jeune homme sur Reddit qui expliquait la règle qu’il s’imposait depuis l’âge de ses 7 ans. Jeune enfant, il s’était convaincu que s’il ne respectait pas « La règle des six », quelque chose de mauvais allait lui arriver. S’il commençait à compter, il devait obligatoirement se mettre au travail. Cette habitude s’est révélée si efficace pour lui  qu’aujourd’hui encore, il s’en sert quotidiennement.

Trouvant cette anecdote assez charmante, j’ai tenté moi-même de l’adopter, et bien que je n’aie eu aucune attente à son égard, les résultats ont été étonnants !

Il y a quelque chose de motivant à se donner une limite d’une imminence inévitable. Souvent, on a tendance à se dire « Je m’y mettrai dans 30 minutes », mais cette longue période de temps nous donne l’opportunité de nous trouver une seconde excuse pour repousser à encore plus tard notre tâche. Avec la règle des six secondes, il faut se préparer à démarrer dès qu’on commence à compter, car le temps admis s’écoule très vite !

Cette pensée fonctionne particulièrement bien avec les petits devoirs quotidiens, tels qu’aller se chercher un verre d’eau ou prendre sa douche. Elle transforme le « Je m’y mets bientôt » en « Je m’y mets tout de suite » !


J’accomplis ma tâche pendant 30 secondes. Après, je peux arrêter.

J’aime particulièrement cette technique. En se fixant un petit temps minimum (j’ai utilisé 30 secondes dans l’exemple, mais ça peut aussi être une ou deux minutes), la tâche devient moins insurmontable : après tout, si c’est trop désagréable, on est en liberté d’arrêter quelques instants plus tard. La plupart du temps, ce n’est pas l’endurance qui cause obstruction à la productivité, mais bien le manque courage pour débuter son objectif. Ces quelques secondes de discipline s’écoulent si rapidement qu’on a ensuite tendance à continuer la tâche même sans en avoir l’obligation.

Une autre variante à cette pensée existe également :


Je ramasse un vêtement / je nettoie une assiette / …

Encore une fois, la quantité d’objets rangés varie selon votre envie. J’utilise personnellement cette méthode en m’encourageant à aller ranger 3 vêtements qui traînent dans ma chambre. Bien souvent, je finis par en ramasser bien plus — si pas placer toute la pile dans ma garde-robe !


Ce sont actuellement les 4 astuces que j’utilise pour m’aider à accomplir toutes sortes de tâches au quotidien. Ma procrastination peut sembler plaisante dans l’instant présent, mais c’est un plaisir éphémère qui sera ensuite remplacé par l’angoisse et le découragement. J’espère que si comme moi, vous en souffrez, vous trouverez en cet article quelques repères pour améliorer votre motivation !

Laisser un commentaire