« Saisissez votre titre ici »

Cet article n’est pas de ceux qui sont prédéfinis. Tout comme vous, j’ignore où ces mots mèneront ; peut-être ce texte finira-t-il enterré sous les centaines d’autres écrits qui n’ont pas eu la chance de sortir de l’ombre. Mais peut-être, et c’est sur ce peut-être que repose mon entière motivation d’écrire, peut-être réussira-t-il à rejoindre cette fois-ci la surface.

Continuer la lecture

On crée le monde avec nos pensées

Cet article est le partage d’une mentalité qui me tient à coeur pour les bienfaits qu’elle a su m’apporter. J’espère qu’à travers ces mots, vous saurez trouver la même étincelle de motivation que celle née en moi lorsqu’on m’a enseigné cette vision des choses. En 2017, j’ai l’intention de voir le monde pour ce qu’il est vraiment. Après cette lecture, peut-être voudrez-vous en faire de même.

Continuer la lecture

Demain

workharder

À un certain point dans ma jeune vie, une question m’est venue à l’esprit :

Il y a un chemin face à toi. Un chemin plein de promesses et de possibilités, un chemin qui attend seulement d’être défini par tes pas. Que veux-tu en faire ?

Continuer la lecture

La victoire de la défaite

Qui n’a jamais éternisé un débat afin d’en ressortir avec la couronne sur la tête ? Ce fut certainement mon cas beaucoup trop de fois.

Aujourd’hui, j’ai l’intention de vous partager mon plus précieux succès : avoir compris l’importance de savoir offrir la victoire aux autres.

Continuer la lecture

PASSER SON ÉTÉ À LA MAISON : Comment s’occuper ?

On se remplit la tête de promesses quant à ses vacances tout au long de l’année, mais une fois arrivé à destination, il est fréquent de voir toute motivation perdre de son éclat. Comment éviter de gaspiller ses précieux jours de liberté ? Cet article saura, je l’espère, vous offrir les outils nécessaires pour contrer ce problème.

Continuer la lecture

Échec ou réussite ?

Moi j’n’ai pas d’avenir, j’n’ai pas d’empire, j’ai seulement l’héritage de mes heureux souvenirs. Mon âge est trop vieux, mon âge est trop jeune, mais y a-t-il un corps qui n’soit rien d’ces deux ? Il faut vieillir de l’esprit, moi j’ai l’esprit trop jeune. Mais l’esprit ne peut pas vieillir, l’esprit vieillit parce qu’on l’oublie. On suit le courant sans jamais user de ses rames, on s’ramasse sur notre lit d’mort avec l’impression d’y avoir été couché depuis l’début. Ce début c’est la fin, mais tout début n’est final que si on n’le voit jamais finir. Moi j’ai sauté hors du bateau, j’ai nagé jusqu’à la rive et j’me suis retrouvée sous un ciel rempli de questions et une terre fertile de réponses. Mais v’là le prochain navire qui s’amène et d’jà les regards de pitié, ou est-ce bien de l’incompréhension ? Parce moi j’choisis d’apprendre à sourire avant d’tracer ma vie, et vous pensez qu’le sourire c’est c’qui vous attend au bout d’la ligne. C’est pas les bouts d’papier qui vont définir ma réussite, mais les mots qui vont être écrits dessus. Et puis même si j’suis parfois perdue dans ce grand bal masqué, mon sourire ne sera jamais égaré. Parce que j’ai appris à sourire avant de compter. Et j’ai cessé de compter sur les autres, on ne peut compter que sur soi, on a beau nous dire un, deux, trois, c’est nous qui dirigeons nos pas. Alors moi je pose le pied vers l’avant, j’vous renvoie vos regards de jugement, et même si c’est de la boue et pas un chemin tout tracé qui se trouve sous moi, j’préfère avoir les pieds sales que le sourire taché.