Lectures du mois : Juillet 2019

Alors que je scrutais la liste de mes dernières lectures pour choisir celles que j’allais vous partager dans mon prochain article, j’ai décidé de vous faire un résumé complet de mon mois de juillet. Au cours des quatre dernières semaines, j’ai lu 10 oeuvres :

  • The Mother-in-Law de Sally Hepworth
  • Une lueur dans l’obscurité de Jack Kornfield
  • The Female of the Species de Mindy McGinnis
  • Nine Perfect Strangers de Liane Moriarty
  • The Test de Sylvain Neuvel
  • Le prince brisé, tome 2 de Erin Watt
  • My Lovely Wife de Samantha Downing
  • Le poison écarlate de Maria V. Snyder
  • Young Elites, tome 1 de Marie Lu
  • La forêt sombre de Liu Cixin (lecture en cours)

Continuez votre lecture pour découvrir 5 avis détaillés, 5 avis écourtés !


STATISTIQUES : 10 livres lus

- 9 terminés, 1 en cours de lecture
- 5 en anglais, 5 en français
- Total de 3589 pages
- 4 nouveaux auteurs, 6 auteurs familiers

AVIS DÉTAILLÉS

,,

THE MOTHER-IN-LAW de Sally Hepworth

Il est assez rare que je lise des romans ayant été publiés dans l’année courante, surtout lorsqu’ils viennent d’un auteur que je ne connais pas. J’ai cependant réussi à mettre la main sur une version audio du roman The Mother-in-Law, un thriller fraîchement sorti du four en janvier 2019. Il n’est disponible qu’en anglais pour l’instant.

J’ai de la difficulté à déchiffrer l’expérience que j’ai vécue en lisant ce livre. D’un côté, j’ai l’impression d’y avoir trouvé un petit coup de coeur, et de l’autre, une terrible déception. The Mother-in-Law met en valeur la relation étroite entre une femme et sa belle-mère. Sally Hepworth a composé une magnifique progression de leur relation, donnant naissance à des scènes marquantes par leur délicatesse et leur tragédie. Malheureusement, ce lien est principalement utilisé pour alimenter la supposée intrigue du roman. J’étais si hypnotisée par la danse maladroite de ces deux mères incomprises que je n’ai pas réussi à m’intéresser au suspense de l’histoire. Une part de moi est contente de ne pas m’y être investie, car son exécution et son résultat étaient terriblement secs. Je ressors néanmoins de ce livre en étant très curieuse de découvrir les autres oeuvres de cette auteure. Je crois sincèrement que The Mother-in-Law aurait pu briller à son juste potentiel si son récit avait appartenu à un autre genre que le thriller.

Anglais


UNE LUEUR DANS L’OBSCURITÉ de Jack Kornfield

 

J’ai lu ce petit livre sur une période de quelques mois, préférant digérer et appliquer chacune de ses parties avant de passer à la suivante. Une lueur dans l’obscurité présente 10 réflexions différentes pour guider nos séances de méditation. Certaines d’entres elles ne m’ont pas particulièrement inspirée, mais j’ai terminé ma lecture avec un bon nombre de chapitres annotés. Je considère que ce livre est globalement un outil bénéfique pour ceux qui sont à la recherche d’une direction vers laquelle guider son esprit. La plupart des conseils sont bons, sauf peut-être pour un passage qui invite à plonger dans son traumatisme d’une manière trop intensive et littérale pour des lecteurs souffrant de PTSD ou d’un trouble autre. Je pense qu’il pourrait être nuisible de se lancer dans cette pratique sans préparation. Autre que ce dernier, je pense que chaque texte a le potentiel d’aider et d’inspirer quelqu’un.

L’auteur introduit toujours ses réflexions par des textes ou anecdotes qui aident à mettre en contexte ce que l’on cherche à appliquer. Le bouddhisme y est souvent mentionné, mais l’auteur fait clairement sentir qu’il prend son inspiration de plusieurs religions, citant Jésus et d’autres figures saintes. Il s’agit donc d’une oeuvre qui peut être appréciée par tous. Évidemment, en étant moi-même bouddhiste, il est possible que le ton du livre me paraisse plus neutre qu’il ne l’est réellement. 

Français


THE FEMALE OF THE SPECIES de Mindy McGinnis

 

J’entends souvent parler de ce roman depuis sa sortie et je l’ai ajouté sur ma liste de lecture simplement par fatigue de ne pas savoir de quoi il s’agissait. The Female of the Species est un livre pour adolescents, et j’ai tendance à être déçue par ceux-ci. Surprise ! J’ai adoré presque tous ses aspects. L’écriture était soignée — j’ai réussi à détecter une plume habile même derrière des conversations adolescentes. Les personnages, au ton parfois nasal à cet âge-là, étaient intéressants et attachants. De plus, le roman évoque le thème de la culture du viol sous un regard différent : le ton moralisateur est presque imperceptible, permettant au lecteur de tirer soi-même ses propres conclusions. J’aurais adoré lire ce livre en tant qu’adolescente et j’ai adoré ce livre en tant que jeune adulte.

Anglais


NINE PERFECT STRANGERS de Liane Moriarty

Liane Moriarty est l’auteure du célèbre roman Petits secrets, grands mensonges. Si vous êtes familiers avec cette histoire (qui a été également reproduite sur le grand écran), vous savez que celle-ci offrait une bonne dose de mystère et de suspense.

J’ai donc fait l’erreur de me plonger dans Nine Perfect Strangers sans vérifier de quel genre littéraire il s’agissait, et j’ai assumé que j’allais retrouver un cadavre quelque part dans le récit. Ce n’est qu’à la moitié de l’histoire que j’ai réalisé que le roman appartenait plutôt au genre contemporain. Pas grave, il me plaisait bien pour l’instant ! Le concept était intéressant : 9 étrangers qui se rencontrent dans un centre de bien-être en plein coeur de la forêt, tous là pour des raisons différentes. Chacun des personnages possèdent des défauts majeurs et sont, aux yeux de certains lecteurs, des personnes quasi-détestables. Mais en étant une grande admiratrice de Stephen King, je n’ai jamais eu de problème avec les histoires où tout le monde est imparfait. 

Malheureusement, une fois rendue au 3/4 du roman, j’ai été frappée par la réalisation que la fin approchait et que rien ne s’était encore produit. J’avais lu plusieurs centaines de pages et je ne savais toujours pas si le récit avait un but précis. Même la fin n’a pas réussi à répondre à mon importante question : pourquoi avais-je lu tout cela ?

Bref, quelques bonnes idées qui ont été perdues dans une exécution molle et presque interminable. Je m’attendais à beaucoup plus de la part de Liane Moriarty.

Anglais


  

THE TEST de Sylvain Neuvel

 

Ces derniers temps, le nom Sylvain Neuvel a souvent été mentionné sur mon blog. Cet auteur québécois a su me prendre par surprise avec ses idées débordantes d’ingéniosité. Dans mon article [Bilan lecture] Première moitié de l’année 2019, j’ai mentionné que je souhaitais prochainement lire sa nouvelle oeuvre, The Test, qui présentait un concept intriguant.

Je pense que j’ai nui à ma lecture en ayant de si hautes attentes. Le roman était rapide, original et intelligent, mais j’en suis ressortie avec l’impression que le plat que je venais de manger n’était pas tout à fait celui que j’avais commandé. Je m’étais fait une idée précise des saveurs auxquelles j’allais goûter. The Test m’a présenté quelque chose de très bon, mais quelque chose d’autre.

L’histoire n’a pas été poussée assez loin. Il est difficile d’atteindre le bout de la route avec un roman d’à peine 100 pages, mais je pense que le récit aurait pu faire quelques pas de plus. J’ai jeté un coup d’oeil vers un monde qui m’a immédiatement fascinée, tout en étant forcée de lui dire adieu cinq pages plus loin.

Je tiens à clarifier que je recommande cette oeuvre à tous, et surtout à ceux qui n’ont jamais rien lu de la plume de Sylvain Neuvel. The Test est un roman explosif qui se lit en une ou deux heures seulement — un livre de choix pour les vacances.

Anglais


AVIS ÉCOURTÉS

..

LE PRINCE BRISÉ de Erin Watt :

[Romance] Cette saga est l’équivalent d’une série télé qui ne présente aucun contenu de qualité, mais qui réussit brillamment son objectif principal : nous divertir. Ce n’est ni une oeuvre que je recommande ni une oeuvre que je ne recommande pas.

Français 


LE POISON ÉCARLATE de Maria V. Snyder :  

[Fantasy | Adolescent] Un premier tome de très bonne qualité. Peut-être un peu trop long, mais j’ai été étonnée par sa solidité du début jusqu’à la fin. Je compte lire le deuxième livre dès qu’il m’est accessible.

Français 


MY LOVELY WIFE de Samantha Downing :

[Thriller] Une oeuvre sanglante sans aucune description de sang versé. Un couple qui commet des meurtres pour resserrer les liens de leur mariage, et une auteure qui essaie de nous faire croire en la plausibilité de ce scénario. My Lovely Wife est un récit exagéré, mais un récit que j’ai adoré. Je le recommande à tous les fans de thrillers.

Anglais


YOUNG ELITES de Marie Lu :

[Fantasy | Adolescent] Ce livre comportait plusieurs défauts, mais il m’a rendue curieuse pour sa suite. J’entrevois du bon potentiel dans cette série. J’espère que le deuxième tome me donnera raison d’avoir cru en Young Elites.

Français


LA FORÊT SOMBRE de Liu Cixin :  (note temporaire)

[Science-Fiction] Je suis à une centaine de pages de la fin et pour l’instant, La forêt sombre est le meilleur roman que j’ai lu en 2019. Pitié, faites que ça ne change pas ! Revenez le mois prochain pour découvrir mon avis final.

Français 


Depuis l’ouverture de ce blog, il y a trois ans déjà, j’essaie de trouver le format le plus adéquat pour la publication de mes critiques littéraires. Si vous êtes un lecteur familier avec Sous le ciel, vous devez déjà connaître mes critiques intégrales et mes critiques de la semaine. Je suis satisfaite par ces séries d’articles, mais je souhaitais laisser une chance à un nouveau concept qui me permettrait de résumer mon mois de lecture dans son entièreté. Qu’avez-vous pensé de cette première édition de Mes lectures du mois ? Avez-vous des suggestions d’améliorations à apporter à ce nouveau format ?

2 réflexions au sujet de « Lectures du mois : Juillet 2019 »

  1. J’aime bien le format 5 avis détaillés et 5 avis écourtés, bonne idée et merci pour les suggestions de lecture !

Laisser un commentaire