Portrait de Yiliang ‘Doublelift’ Peng

Si vous suivez ce blog depuis 2016, vous vous souvenez peut-être du portrait de Kevin ‘Hauntzer’ Yarnell que j’avais dessiné et présenté dans un article. À ce moment-là, mon intention était d’enchaîner avec une représentation de Yiliang ‘Doublelift’ Peng, un joueur de la même équipe. Ça n’était finalement jamais arrivé parce que je n’avais pas eu le courage nécessaire pour relever le défi.

En fin novembre 2017, un événement extraordinaire m’a enfin poussée à le faire. Pour en connaître la nature, continuez votre lecture. Voici avant tout le résultat final de mon portrait dessiné sur Photoshop :

Cliquez ici pour la version HD.


Le 19 novembre 2017, en me connectant à Twitter, j’ai été surprise par un message privé. Il s’agissait de Travis Gafford, un intervieweur très connu dans la scène professionnelle de League of Legends, qui complimentait mon portrait de Kevin ‘Hauntzer’ Yarnell et qui me demandait si j’en avais fait un pour Yiliang ‘Doublelift’ Peng. Doublelift et lui sont des amis très proches — je savais donc que si je terminais mon dessin, il risquait fortement de le voir. Motivée par cet encouragement inattendu, j’ai commencé à me pencher sérieusement sur la réalisation du portrait.

Je pensais que ce serait un grand défi à réaliser, et je ne me trompais pas : les traits du visage de mon joueur préféré sont difficiles à représenter correctement. J’ai passé beaucoup de temps à corriger des petits détails qui affectaient son apparence d’une manière parfois presque imperceptible, mais tout de même significative.

Voici le modèle sur lequel j’ai basé mon dessin :

(cliquez ici pour la photo entière)

Je considère que j’aurais pu continuer à travailler sur le dessin afin de le rendre encore plus similaire à la photo originale, mais j’ai décidé au final d’oublier le modèle et de représenter Doublelift comme je me l’imaginais. Ayant suivi son parcours pendant les trois dernières années, je connaissais assez bien son visage pour le recréer de mémoire.

Si vous souhaitez connaître mes outils, mes techniques ou mon logiciel de dessin, je vous invite à revisiter l’article de Kevin ‘Hauntzer’ Yarnell — toutes les informations sont restées les mêmes.

J’ai terminé le portrait le 10 décembre, après plusieurs semaines de bataille sur ma tablette graphique. Au total, je pense avoir investi une quinzaine d’heures pour le dessiner. Doublelift est une personne que j’admire en tant que joueur professionnel et en tant que personne : j’espérais pouvoir lui rendre justice. Je ne savais pas s’il allait voir mon dessin — après tout, il a presque 800 000 abonnés — mais dû à mon contact avec Travis Gafford, je considérais que la possibilité était là.

J’ai finalement posté mon dessin sur Twitter le 12 décembre, remerciant au passage Travis Gafford pour la motivation que son message avait fait naître en moi. Sans son compliment inattendu, je ne sais pas si j’aurais un jour eu le courage de m’attaquer à ce portrait.

Quelques minutes plus tard, j’ai commencé à être bombardée de notifications : Travis Gafford avait retweeté (partagé) mon dessin ! Dans le meilleur des scénarios, j’imaginais un j’aime ou un mot encourageant de sa part. Jamais quelque chose d’aussi énorme. Non seulement mon dessin venait d’obtenir une grande visibilité sur Twitter, mais Doublelift, abonné à Travis, finirait peut-être par le voir sur son accueil.

Une autre surprise m’attendait quelques heures plus tard : un message privé de Travis Gafford félicitant mon travail. Je ne m’y attendais pas — il en avait déjà fait assez pour moi avec le retweet — et j’ai été heureuse de recevoir un avis positif de sa part, étant fan de ses entrevues depuis des années. Quelle soirée incroyable ! En allant au lit, je pensais que toute cette folie serait terminée le lendemain.

Mais ce n’était que le début.

Au réveil, j’ai tout de suite ouvert mon téléphone pour vérifier s’il y avait un signe indiquant que Doublelift avait vu mon dessin — j’espérais un j’aime ou un simple commentaire dans le genre « cool ! ». Je ne m’attendais aucunement à voir plus de 400 notifications, parmi lesquelles se trouvaient les trois suivantes :

Yiliang Peng a aimé votre tweet.

Yiliang Peng a retweeté votre tweet.

Yiliang Peng a commenté votre tweet.

Bon, je vous l’admets, j’ai lâché un cri. Mon chat n’a pas apprécié le réveil en sursaut.

J’ai ouvert la notification du commentaire et j’ai figé sur place. Jamais je n’aurais pu imaginer recevoir un tel message de la part d’une personne que j’admire depuis des années. Pour ceux qui ne comprennent pas très bien l’anglais, voici une traduction de ses mots : « C’est fou, ton talent est inspirant. »

 

Cet événement est arrivé il y a une semaine, mais j’ai encore du mal à y croire. Depuis, mon dessin a reçu 1285 j’aime, 64 partages et 29 commentaires. Il a été vu plus de 295 000 fois sur l’accueil de Twitter. Ce sont des nombres incroyables, presque terrifiants, mais leur valeur ne se compare pas à celle des messages de Travis Gafford et de Yiliang ‘Doublelift’ Peng.

2 réflexions au sujet de « Portrait de Yiliang ‘Doublelift’ Peng »

Laisser un commentaire